A quelle fréquence doit-on contrôler la pression des pneus ?

Publié le : 06 décembre 20214 mins de lecture

Entre un véhicule et la route, les pneus représentent les seuls points de liaison. Essentielle pour une bonne tenue de route, la pression des pneus est à vérifier de temps en temps. En plus d’assurer votre sécurité, la bonne pression des pneus garantit leur longévité et surtout d’éviter une surconsommation de carburant. Sur ou sous gonflés, les pneus peuvent vous mettre en danger.

La fréquence idéale pour contrôler la pression de vos pneus

Vous devriez contrôler la pression de votre pneumatique toutes les deux semaines ou une fois tous les mois. Comme cette pression est directement rattachée à la température du pneumatique, vous devriez le contrôler à froid, c’est-à-dire que le véhicule a été inutilisé depuis deux heures et plus ou qu’il a parcouru moins de 3 kilomètres. Si vous devriez faire une vérification à chaud, rajoutez en effet 0,3 bar à la pression indiquée par le constructeur. De cette manière, il vous est possible de contrer l’augmentation de pression dû au réchauffement du pneu. Lorsqu’il se refroidit, il va atteindre la pression conseillée. Sachez que les pneus avant et arrière n’ont pas la même pression.

La bonne pression de pneus

Toutes les voitures n’ont pas la même pression de pneus. En effet, elle change en fonction de son poids et de ses dimensions et de ce qu’il transporte. La pression des pneus devrait être adaptée suivant le déplacement avec une charge. Afin de connaître la pression qui leur convient, référez-vous sur les conseils du constructeur ou du manufacturier. Vous pourriez aussi les voir dans le carnet du véhicule, sur le clapet du réservoir ou sur la portière à côté du conducteur. Celle de votre roue de secours est aussi à vérifier. Une pression des pneumatiques trop faible pourrait rallonger la distance de freinage de 22 %. Certains tests ont confirmé que 6 % des accidents mortels routiers sont causés par la crevaison des pneus, la baisse de la pression ou par leur éclatement.

Les raisons de la perte de pression

L’air qui se trouve dans vos pneumatiques est composé d’azote et d’oxygène. Assez épais, l’Azote arrive à rester en place. En revanche, les particules d’oxygène très fines peuvent se disperser à l’extérieur de l’enveloppe du caoutchouc. Les pneus vont ainsi se dégonfler lentement. Dans 85 % des cas, la pression des pneus trop faible est provoquée par la perte progressive et légère de l’air au niveau des pneus. Suite à un choc, les pneus peuvent aussi perdre de l’air. Normalement, la pression des pneus fuit à cause des valves de pneus qui sont non-étanches, de l’influence de la température, des pneus incorrectement montés, de certains dommages… Pour regonfler vos pneus, dirigez-vous alors vers une station d’essence avec une station de gonflage.

Plan du site